Le Golfe d'Aigues-Mortes vu par Pléiades

Information et sensibilisation

>> Services aux collectivités

Quelle est la plus-value de la donnée satellitaire pour les collectivités?

La donnée satellitaire présente des valeurs différenciantes et/ou complémentaires par rapport à d’autres sources de données, notamment en ce qui concerne l’observation des territoires à grande échelle, le suivi de leurs évolutions dans le temps, les actions de monitoring…

Carte de France
Les collectivités peuvent bénéficier de nombreux services issus des données satellitaires

Transversalité

La donnée satellitaire est de nature globale et transverse : elle permet d’analyser une zone dans son ensemble, aussi vaste soit-elle. Il devient ainsi possible d’analyser les zones inondables, la topographie, l’étalement urbain, les évolutions du territoire… de manière macro, en faisant fi des limites géographiques ou administratives. Ceci s’applique à toutes les grandes étendues, quelles qu’elles soient : parcs naturels, métropoles, forêts, régions, espaces maritimes…

Homogénéité

La donnée satellitaire présente l’avantage d’être homogène : elle est comparable, transposable et exploitable à tous les niveaux, quels que soient les acteurs ou les logiciels utilisés dans sa gestion.

Plus-value de la donnée satellitaire
Les données issues des satellites rendent possibles de nombreuses applications à usage territorial

Récurrence

Pour mieux comprendre le comportement d’un territoire ou d’un de ses éléments (cycle d’eau, espace naturel, environnement urbain…) il est important d’appréhender son histoire, avant que l’action de l’homme n’en modifie (trop) les contours. Pour ce faire, il est possible d’accéder à des données satellitaires comparables sur des profondeurs temporelles qui vont parfois jusqu’à 30 ans d’historique. 
En parallèle, il est important de disposer de données récurrentes et régulières. Dans ce sens aussi, l’imagerie satellitaire apporte un plus, car il est possible d’obtenir des images avec une fréquence pouvant aller jusqu’à la récurrence hebdomadaire dans certains cas.

Automatisation

La donnée satellitaire permet l’extraction automatisée de nombreuses informations : relevés terrain, simulations de hauteurs d’eau, observation des dégâts causés par des phénomènes climatiques ou naturels, étalement urbain, taux de végétalisation, identification d’essences… Cette caractéristique la rend très intéressante, notamment grâce au gain de temps qu’elle implique et au gage de précision qu’elle induit.

Réactivité

Lors des épisodes de crise ou de phénomènes climatiques intenses, comme les crues ou les incendies, il est important d’accéder rapidement à des informations précises, homogènes et fiables. Dans ce contexte, et notamment dans le cas d’événements d’inondations, le recours à l’imagerie satellitaire s’intensifie. Il y a un transfert progressif de technologie vers les solutions spatiales, car elles deviennent plus réactives et moins coûteuses.

Couverture globale

Les satellites captent des images dans tous les coins de la Planète. Ces images s’avèrent très intéressantes pour assurer le suivi et la gestion des zones difficiles (voire impossibles) d’accès : en montagne, en mer, après une catastrophe, dans le désert…

Pour quelles typologies de territoires?

Les solutions spatiales peuvent s’appliquer à toutes les typologies de territoire, qu’ils soient côtiers, ruraux, urbains, de montagne.

De nombreuses applications sont développées en matière d’aménagement, suivi environnemental, gestion de crises et de risques, mobilité… De plus, elles sont pertinentes au service des différents échelons territoriaux, de la communauté de communes à la Région.

  • Depuis la mise en œuvre des lois NOTRe et MAPTAM les compétences des collectivités territoriales en matière d’aménagement du territoire se sont renforcées, notamment par l’élaboration des Schémas régionaux d'aménagement, de développement durable et d'égalité des territoires (SRADDET). Ces compétences sont à croiser avec les problématiques territoriales autour de l’urbain et du péri-urbain, de la ruralité, de la façade maritime et du littoral, des zones de montagne et de l’outre-mer.
    Les solutions spatiales répondent également à ces demandes, dans un objectif de soutien à la conduite de l’action publique et de l’aménagement et la valorisation durables des territoires.

Aujourd’hui, les satellites Sentinel scannent la planète entière tous les 5 jours, fournissant plus de 12 millions d’images de la Terre par jour. Une mine d’information gratuite à disposition des acteurs territoriaux.