Michel Bénet, Diginove

DIGINOVE

La succession de succès !

Conseil technique, incubation, financements, accompagnement à l’export… c’est l’histoire qui nous lie depuis plus de 30 ans à Diginove, entreprise utilisant l’imagerie spatiale pour caractériser le bâti et fournir des données démographiques. Même si l’aventure a démarré il y a un certain temps, sa vie de start-up est récente et prometteuse. Bilan... et perspectives !

Propos recueillis auprès de Michel BENET, Président de Diginove

De l’idéation aux POC (proof of concept)

Tout démarre dans les années 90, lorsqu’un groupe d’ingénieurs se lance dans le développement d’un système de vente d’images satellites sur Internet pour SPOT Image. « A l’époque, le CNES s’est intéressé à nos activités et nous a mis en relation avec la Direction Générale de l’Armement. Nos interlocuteurs DGA ont rapidement été séduits par l’idée, et nous ont demandé de réaliser un POC sur la transmission d’images satellites pour les militaires sur le terrain. »

Idéation

Le POC s’avère concluant, d’autant que ce groupe d’ingénieurs a approfondi son expérience dans le cadre de plusieurs marchés dans le domaine militaire. En 2016, ses créateurs décident d’adapter ce savoir-faire militaire au domaine civil pour caractériser les zones bâties à partir d’images satellites. La start-up Diginove vient de naître.

« Notre relation avec le CNES se renforce avec la création et l’accompagnement de Connect by CNES. Nous avons déposé un premier projet de R&D lors d’un appel à projets PIAVE, financé par la BPI. Connect by CNES faisait partie du jury et a cru en notre projet, nous avons eu la chance de remporter le concours. » Le financement obtenu permet à la jeune entreprise de lever un premier verrou technologique : identifier et caractériser le bâti grâce à l’imagerie spatiale gratuite Copernicus. Ils créent un premier service opérationnel, et l’envie d’aller plus loin s’est vite imposée.

Michel Bénet, Diginove
Michel Bénet, Président de Diginove

« Nous avons tenté notre chance en participant au concours I-Nov 2019. Connect by CNES a de nouveau soutenu notre candidature, et nous avons obtenu un deuxième financement BPI. » Ce nouvel apport permet de lever un 2è verrou technologique : utiliser la caractérisation du bâti pour faire des estimations de population.

Logo Diginove

Des POC aux services commerciaux

La combinaison de ces deux projets donne lieu à un service commercial : TeleCense, qui utilise les données satellites combinées à l’IA pour identifier et caractériser les zones bâties, estimer la population, établir des modèles démographiques et proposer des projections, notamment dans les pays en voie de développement. « Ainsi, nous aidons les institutions publiques, entreprises ou organisations internationales à évaluer et anticiper la croissance démographique et les migrations. Nos outils facilitent aussi la prise de décisions en termes de politiques publiques et d’investissements. » 

Plus-value de la donnée satellitaire

Plusieurs types d’accompagnement

Cette évolution et cette spécialisation se sont construites en partie grâce à un accompagnement global de la part du CNES et Connect by CNES, adapté aux besoins de chaque moment de la vie de l’entreprise. « Par exemple, au démarrage, le CNES nous a encouragé à candidater à l’ESA BIC SUD France, l’incubateur de l’ESA. Ce dispositif conçu spécifiquement pour les jeunes pousses du spatial nous a permis d’être incubés dans les meilleures conditions. »

Côté technique, l’accompagnement a été continu, mais le plus important concerne l’utilisation des données radar. « Nous avions déjà une expertise dans le domaine optique, mais grâce aux conseils et à l’aide technique des experts du Lab’OT du CNES nous avons pu étendre nos compétences vers les images radar. Cette diversification a été clé pour optimiser notre offre. »

Picto ingénierie moyens essais

Du financement, c’est la clé !

Côté financement, « après avoir remporté les deux premiers concours, pour lesquels nous avons eu le soutien du CNES, nous avons monté un dossier PULSER », dispositif spécifique CNES/ESA qui prévoit notamment un soutien financier Zero Equity allant de 60 K€ à 2 M€+. 

« La nouvelle vient de tomber, et nous avons obtenu le financement ! Cette action sera décisive pour amener nos produits à maturité. Elle servira principalement à collaborer avec AXA Mansard au Nigeria. En effet, le pays souhaite mieux anticiper l’arrivée de virus et de certaines maladies. Notre capacité à croiser données satellites, démographiques et sanitaires grâce à l’IA va contribuer à atteindre ces objectifs et à développer un meilleur système de santé. »

Financement

En route vers l’export

Les usages de TeleCense s’appliquent surtout aux pays émergents, où les autorités sont confrontées à peu ou pas de données. L’entreprise vise notamment les pays Africains. « Dans ce cadre, nous avons postulé à SME’s Africa, un service mis en place par le CNES et Aerospace Valley pour accompagner les entreprises à l’export en Afrique. Nous avons eu la chance de figurer parmi les 15 entreprises sélectionnées, et allons ainsi bénéficier d’un accompagnement d’un an dans 2 pays cibles : Afrique du Sud et Gabon. C’est une excellente opportunité ! »

Globe

Des perspectives grandissantes à l’international

Les perspectives offertes par la donnée satellite concernant la caractérisation des espaces et du bâti séduisent de plus en plus les grands groupes à l’international. « Nous avons beaucoup de demandes dans ce sens. Par exemple, des fournisseurs d’énergie s’intéressent à ces données pour positionner leurs équipements à des endroits stratégiques afin de mieux couvrir les populations et d’optimiser l’apport d’énergies (solaire, éolienne...) Orange adopte une démarche similaire pour positionner ses antennes. D’autres acteurs dans l’ingénierie ou la maîtrise d’ouvrage l’envisagent pour accompagner les villes dans l’amélioration du transport public, des réseaux d’assainissement ou d’électricité… »

Picto Valo 1

Un partenariat avec Mobilitas

Preuve de cet engouement, Diginove vient rejoindre le groupe Mobilitas, ETI française de référence dans le secteur de la mobilité internationale, présente dans près de 100 pays dans le monde. « Ce partenariat va nous permettre d’accélérer la commercialisation de TeleCense vers l’Afrique et l’Asie. Mobilitas est positionné dans 54 pays africains : c’est un excellent relai sur place pour proposer nos services aux acteurs locaux. »

Pour Mobilitas, ce partenariat fait rimer valeurs et perspectives. « En investissant dans Diginove, nous avons un double objectif : renforcer notre offre de services et faire émerger à l’international un acteur français des données géographiques spatiales » explique Alain Taïeb, Président du conseil de surveillance de Mobilitas.

Un intérêt réciproque et un accomplissement aussi pour l’équipe Connect by CNES dans le cadre de l’accompagnement efficace de Diginove et du développement des solutions spatiales.

Picto projets partenaires
TIMM - Télé Imagerie Médicale Mobile

AdEchoTech

Télémédecine

AdEchoTech a été la première entreprise à mettre sur le marché une solution de télé-échographie robotisée. L'expert…

Lire la success story
Weatherforce

Weatherforce

Météo

Un exemple d'accompagnement réussi
Créée en 2016, Weatherforce est une start-up spécialisée dans la mise à…

Lire la success story
Groupe d'explorateurs "Les engagés"

WeeSurf

Groupe d'explorateurs

Oser s'engager
Connect by CNES accompagne le groupe d’explorateurs « Les Engagés » depuis maintenant 3 ans.

Lire la success story

Toutes les success stories